PENDANT LA CRISE SANITAIRE: UNE VILLE PROPRE MALGRE TOUT !

Confinement ne signifie pas « laisser aller ». Ce qui est vrai pour les particuliers, l’est aussi pour notre ville. La propreté de notre environnement se doit d’être impeccable.

2020_04_17_solidarite_sgdb_-_proprete_-_web_bann

Les Génovéfains ne comprendraient pas s’ils voyaient, lors de leurs rares sorties, une ville sale. Voilà pourquoi le service propreté a redéployé son équipe pour que nos rues restent nickels.

Mourad El Othmani est le responsable de ce service et gère normalement 18 agents :

Avec la fermeture des parcs et des marchés, nous avons réorganisé nos équipes avec de nouveaux horaires. Nous avons aussi le soutien du Service des Espaces verts qui met à disposition 2 agents chaque semaine sur l’entretien du secteur des Aunettes. Le télétravail chez nous ça n’existe pas, sauf pour les encadrants. Je gère donc à distance les arrêtés de la ville, le planning des agents et les mails envoyés par les habitants qui nous signalent régulièrement des endroits à nettoyer, des dépôts sauvages ou des stationnements gênants. Côté sécurité, nous avons pris des mesures strictes comme celles d’interdire au personnel de se retrouver à deux dans le même véhicule. Chaque agent garde sa balayeuse ou sa voiture toute la semaine et doit la désinfecter le vendredi soir pour que le lundi elle soit saine pour le collègue suivant. 

Le service fonctionne actuellement avec deux chefs d’équipes, l’un issu du service propreté et l’autre du service logistique, qui se relaient en alternance. Les agents sont tous équipés de masques et de gants.

Augustin Manez est le « Référent Propreté » et constate que le plus difficile est 

le manque de contact avec mes collègues. On doit respecter la distance de sécurité alors qu’on a l’habitude de se croiser souvent, de partager des moments informels, conviviaux et solidaires. Je suis sur le terrain dès 8h et tourne dans la ville en appui des agents pour repérer les dépôts sauvages. Je trouve que les génovéfains respectent bien le confinement. La ville est quand même plus propre du fait que les gens circulent moins. Les poubelles se remplissent donc moins rapidement.

Les CP, pour Corbeilles Papiers, c’est justement le travail de Daniel Saison, agent à la ville depuis près de 20 ans :

Même si j’ai peur de choper ce virus, travailler me permet de m’occuper. Je m’occupe des poubelles à papier et, depuis trois semaines, l’atmosphère est bizarre. Je travaille dès 5h du matin jusqu’à midi et c’est très long, il n’y a personne dans les rues. Nos horaires et notre manière de travailler ont été chamboulés mais on y va quand même ! ». Ce que nous confirme Mourad El Othmani : « Sincèrement, nos agents mobilisés pour la gestion de crise répondent présents et s’adaptent à cette situation inédite. C’est très rassurant de voir que nous partageons la même envie de nous mobiliser pour notre ville 

 

Covid-19 : Ste Gen mobilisée

Dernières actualités

La ville

Alerte sécheresse : restriction de l’utilisation de l’eau du réseau potable à Ste Gen

À partir du 29 juillet 2022 (et jusqu’à nouvel avis), les particuliers, les entreprises et les collectivités doivent respecter l’interdiction : D’arrosage des pelouses et des massifs fleuris, des jardins potagers, mais également des espaces verts, des plantations constituées d’arbres et d’arbustes plantés en pleine terre depuis moins d’un an. De remplissage et vidange des […]

Lire la suite
La ville

SALLE GERARD PHILIPE : POINT FRAICHEUR, MERCREDI 3 AOÛT

Au programme dans tout l’espace : Point de rafraîchissement ; Transats et tables pour vous accueillir ; Coin lecture adultes, ados et tout-petits ; Jeux de société pour les petits et les grands ; Coloriages pour occuper les plus petits ; … Venez nombreuses et nombreux prendre un brin de fraîcheur. Important : les enfants […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :