LES CLAPEAU : Frères de sang d’encre

La chance d’avoir au sein d’une même famille deux écrivains est assez mince. Elle augmente légèrement si votre maman est professeur de français et explose carrément si c’est Annie Clapeau et qu’elle enseigne au collège Jules Ferry, à Sainte Geneviève.

bann_les_clapeau

Guillaume et François Clapeau sont donc deux écrivains qui ont grandi au milieu des années 80 du côté de la mairie, entre pavillon familial, études au lycée A. Einstein et bibliothèque familiale bien garnie. Guillaume, l’aîné, bac C en poche, répond aux in- jonctions familiales. Il emprunte la voie dite « royale » et se perd entre fac de sciences et école d’ingénieur avant de décrocher brillamment un master d’édition, sa voie, sa passion. Chemin inverse pour François qui a toujours voulu devenir journaliste. Il le deviendra mais dans le domaine des sciences et de la santé à France 3 Limoges. La musique, la guitare, le rock lient nos deux frères mais la littérature n’est jamais loin. Hugo, Proust, Agatha Christie pour François, Houellebecq, Nick Hornby pour Guillaume et San-Antonio pour tout le monde. « Guillaume est un vrai grand frère qui m’a initié à la guitare et au rock. » Souvenir de cours de guitares à K-Music fondé par le guitariste de Jean- Jacques Goldman, d’une adolescence heureuse entre virées nocturnes chez les copains, concerts de rock amateur à l’Entracte et découverte de la vie d’ado dans un cadre simple mais heureux.

Blouse blanche vs techno music
François devient journaliste télé à France 3 et sort son premier roman en 2016, un polar situé dans le monde médical. D’abord ne pas nuire, son quatrième roman, est sorti cette année et Barré vient de ressortir dans la collection J’ai Lu. « Le journalisme est un formidable poste d’observation. Je raconte des histoires mais la toile de fond est véridique. Mon dernier roman raconte notre société en 2050, une société en manque d’énergie qui apprend la sobriété. Je me suis basé sur des études scientifiques. » Autre ambiance chez Guillaume qui sort son premier roman cette année, Ouverture fragile. Une autofiction moderne et rock, qui retrace les mésaventures d’un journaliste largué par l’amour de sa vie et qui remonte la pente style Despentes à coup de Tinder et de soirées électro. « Guillaume a une plume très incisive. Tout le monde se souvient de son discours de témoin en alexandrins le jour de mon mariage. Son style est sa force » explique son frère. La littérature, le rock et Sainte-Geneviève-des-Bois comme lien familial fort : « Nous y revenons régulièrement pour voir nos parents. Le coeur de Sainte Gen’ est une oasis préservée au milieu de cette urbanisation de banlieue un peu folle. » Deux frères, deux styles, une fierté familiale, municipale et on espère bientôt nationale.

La ville

Dernières actualités

La ville

Alerte sécheresse : restriction de l’utilisation de l’eau du réseau potable à Ste Gen

À partir du 29 juillet 2022 (et jusqu’à nouvel avis), les particuliers, les entreprises et les collectivités doivent respecter l’interdiction : D’arrosage des pelouses et des massifs fleuris, des jardins potagers, mais également des espaces verts, des plantations constituées d’arbres et d’arbustes plantés en pleine terre depuis moins d’un an. De remplissage et vidange des […]

Lire la suite
La ville

SALLE GERARD PHILIPE : POINT FRAICHEUR, MERCREDI 3 AOÛT

Au programme dans tout l’espace : Point de rafraîchissement ; Transats et tables pour vous accueillir ; Coin lecture adultes, ados et tout-petits ; Jeux de société pour les petits et les grands ; Coloriages pour occuper les plus petits ; … Venez nombreuses et nombreux prendre un brin de fraîcheur. Important : les enfants […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :