La Préfecture vous informe : Alerte aux particules

Selon les données transmises par AIRPARIF, le seuil de pollution atmosphérique aux particules entraînant la mise en place de la procédure d'alerte du public pourrait être atteint aujourd’hui.

alerte_particules_ban

En raison d’une météorologie défavorable à la dispersion des polluants émis et afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, le Préfet de Police, Préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris, recommande aux franciliens les mesures suivantes :

Sur les sources fixes de pollution

  • Maîtriser la température dans les bâtiments en limitant l’utilisation du chauffage ;
  • Réduire le fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à l’épisode de pollution ;

Aux usagers de la route

  • Réduire la vitesse sur l’ensemble de la région d’Île de France à:
    • – 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
    • – 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
    • – 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h ;
  • Utiliser les véhicules peu polluants (électrique, GNL, etc) ;
  • Différer les déplacements sur l’Île-de-France ;
  • Contourner l’agglomération francilienne, pour le trafic des poids-lourds de plus de 3,5T en transit ;
  • Respecter les conseils de conduite apaisée ;
  • Privilégier le covoiturage ;
  • Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun ;
  • Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo…) ;
  • Utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d’aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).

De plus, les recommandations suivantes sont ajoutées

  • Éviter l’utilisation du bois en chauffage individuel, d’agrément ou d’appoint ;
  • Décaler dans le temps les épandages de fertilisant minéraux ou organique et dans le cas ou leur report n’est pas  possible, recourir préférentiellement à des procédés d’épandage faiblement émetteurs d’ammoniaque ;
  • Recourir à des enfouissements rapides des effluents;
  • Reporter les travaux du sol si celui-ci est sec ;

Ainsi que

  • Limiter l’usage des véhicules diésel non équipés de filtres à particules;
  • Limiter les transports routiers de transit ;
  • Pour les émetteurs industriels : limiter les émissions de particules et d’oxydes d’azote;
  • Limiter les activités de loisirs génératrices de particules (manifestations publiques de sport mécanique, feux d’artifice, etc.) ;
  • Éviter les travaux d’entretien des espaces verts publics et privés et plus particulièrement l’utilisation d’outils à moteur thermique, tels que les tondeuses à gazon

+ d’infos :
www.airparif.asso.fr
 

Vie pratique

Dernières actualités

La ville

Cahier spécial : La Ville fait face aux crises !

Notre pays traverse une crise énergétique et sociale majeure liée aux conséquences de l’accélération du changement climatique, de la guerre en Ukraine qui aggrave fortement les difficultés d’approvisionnement et des difficultés que rencontre la production électrique française. L’ensemble des Génovéfains constate chaque jour l’inflation historique que nous subissons, que ce soit en faisant leurs courses, […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :