Jean-Jacques Curt : Un nouveau dessein pour la Société des Artistes du Hurepoix

Regard franc, ton posé et crinière blanche, le nouveau président de la SAH a tout d’un homme expérimenté.

bann JJ curt

Précis dans ses propos, extrêmement carré dans son organisation, limite pointilleux, Jean-Jacques est à l’image de sa peinture. Ses tableaux se confondent parfois avec de vieilles photographies sépia et certains animaux de ses toiles semblent vous fixer profondément, criants de réalisme. De la précision dans toutes choses.

Génovéfain depuis ses 7 ans, ce passionné de carpes japonaises prend sa retraite d’ingénieur à la RATP en 2009 et tourne, comme ses poissons, un peu trop en rond. Son épouse Marie-Christine le pousse gentiment à reprendre sa passion d’enfance : le dessin. « J’ai toujours eu un crayon à la main, dessiné pour mes enfants et mes sept petits-enfants mais je m’y suis vraiment mis à la retraite. »

Les cours au sein de l’association Renaissance et Culture le remotivent et voilà notre peintre exposant à l’Espace Cardin, au Carrousel du Louvre et s’exportant à Miami et en Chine au rythme d’une quinzaine d’expositions par an.

À partir de 2015, il donne un coup de main à l’Artothèque de la Société des Artistes du Hurepoix, cette émanation de la SAH qui gère le prêt aux institutions et aux particuliers d’oeuvres artistiques de ses membres. En compagnie de Jean-Claude Zwang, ils installent chaque trimestre des toiles dans des écoles de la ville et des villes avoisinantes. Reconnu de tous comme bénévole fiable et compétent, les membres de la SAH le poussent à en reprendre les rênes, presque malgré lui, au décès d’Hervé Gouriou, l’ancien président de l’association mythique : « je me suis investi dès le mois d’octobre 2020 pour les statuts, mais j’ai vraiment accepté lorsque j’ai rencontré le Maire pour dessiner un projet commun. Nous sommes tombés d’accord sur les buts à atteindre et les moyens pour y arriver. L’accès au nouvel Espace d’exposition du Donjon de septembre à novembre est une vraie opportunité pour tous les artistes du Hurepoix. Je suis moi-même un artiste et je souhaite redonner tout son lustre à ce salon qui porte haut les couleurs de ma ville. C’est une nouvelle aventure, un nouveau challenge pour tous les adhérents et les amoureux d’art de la ville. Je suis prêt à le relever. » conclut-il d’une voix calme, de celui qui sait où il va.

Non classé

Dernières actualités

La ville

Rencontre : Shirley Mayembo

Le parcours de Shirley est emblématique du questionnement qui traverse notre société : Quel sens donner à notre travail ? Fille unique d’une maman auxiliaire de vie et d’un papa congolais commerçant dans les vêtements de luxe, la petite Shirley l’accompagne dans ses tournées et reste très énervée quand elle n’est pas prise au sérieux. […]

Lire la suite
La ville

Réouverture du Cinéma  »Les 4 Perray » le 1er décembre

A Ste-Gen’, nous n’allions pas au cinéma mais au « 4 Perray ». La fermeture de cette salle historique du centre-ville, il y a deux ans, a été un véritable crève-coeur pour des générations de Génovéfains. Un cinéma est un lieu de culture, d’émotions, de souvenirs communs et d’histoires plus intimes. La Ville ne s’est jamais résignée […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :