Frelons asiatiques et chenilles processionnaires : Prévenir dès maintenant pour un printemps plus serein

Ce mois de mars annonce le grand retour des frelons asiatiques et des chenilles processionnaires. Le moment idéal pour poser les pièges.

bann_frel_asiat

Le frelon asiatique, grand prédateur d’abeilles, est aussi notre ennemi. Très agressif lorsqu’on a le malheur de s’approcher de son nid, il ne lâche pas sa cible facilement. Et sa piqûre peut engendrer des conséquences désastreuses.

Frelons asiatiques, ATTRAPEZ-LES !


Deux simples bouteilles plastiques deviennent des pièges redoutables pour les frelons asiatiques (voir dessin). Pour éviter de piéger d’autres insectes, respectez bien les dimensions des trous à percer et utilisez de préférence du vin blanc, véritable répulsif pour les abeilles. La meilleure période pour les piéger est à la fin de l’hibernation allant de début février à mi-avril. Un frelon pris au piège envoie des signaux attirant à son tour d’autres frelons. Il faut donc laisser le piège en place et recharger le cocktail nocif régulièrement.

 


 

 

 

 

 

 

 

CHENILLES PROCESSIONNAIRES


Beaucoup moins dangereuses pour l’Homme, les chenilles processionnaires, elles, restent tout aussi nuisibles. Leurs petits poils provoquent une irritation aiguë de la peau qui peut avoir de lourdes conséquences pour nos animaux de
compagnie.

Présentes depuis 2010 en Ile de France, les chenilles sont dangereuses pour les Hommes et les animaux à cause de leur poil urticant. Ces poils provoquent irritations, démangeaisons voire des réactions allergiques plus graves. Leurs poils se détachent et se dispersent facilement que ce soit par le vent ou par nos activités comme tondre la pelouse.

Les poils tombent également lorsque la chenille est apeurée ou excitée. Les risques ne nécessitent donc pas forcément un contact direct avec l’insecte. Ainsi, il est nécessaire de s’éloigner des arbres contenant des nids de chenilles et d’éviter toute approche avec celles-ci. En cas de contact avec les chenilles, faites appel directement à un professionnel de la santé.

Pour minimiser les risques et réagir face à ces nuisibles, la ville de Sainte-Geneviève-des-Bois intervient d’ores et déjà avec :

  • Une pulvérisation de vectobac (produit utilisé en AB),  avant l’entrée de l’hiver lorsque les chenilles remontent dans les pins. Ce produit est une bactérie qui fait mourir les chenilles avant la formation des cocons en bloquant leur système digestif.
  • Des pièges à gouttières sont installés sur les pins qui permettent de récupérer les chenilles au moment de la descente printanière mais elles arrivent de temps en temps à le déjouer
  • Des pièges sont installés sur chaque arbre contaminé empêchant la descente des chenilles et de façon à éviter tout contact avec les passants.
  • Un échenillage mécanique est opéré selon les sites et l’infestation. Cette opération consiste à couper l’extrémité de la branche porteuse du nids de chenilles et à le bruler
  • Des nids à mésanges ont été installés, principal prédateur de la chenille processionnaire du pin
  • La suppression des nids implantés dans les endroits qui présentent beaucoup de passage comme dans les écoles ou les parcs ainsi que dans les arbres les plus sérieusement touchés.

Pour lutter contre ces nuisibles, Sainte-Geneviève-des-Bois a pris un arrêté municipal n°16-89 : chaque génovéfain, propriétaire ou locataire, doit supprimer et incinérer les nids des chenilles processionnaires.

 

 

 

+ d’infos :
Service Environnement
01 69 46 81 41

La ville

Dernières actualités

La ville

Réinventer la Ville : La révision du P.L.U. est en cours !

La Commune a prescrit la révision de son PLU pour prendre en compte l’évolution du contexte réglementaire. Cette révision est l’occasion de penser la Ville et son urbanisme dans une démarche toujours durable et respectueuse de l’environnement et de l’identité de Sainte-Geneviève-des-Bois. La préservation de la biodiversité, de la trame verte et bleue, la maîtrise […]

Lire la suite
La ville

Autonomie des séniors : Des actions locales et nationales pour bien vieillir chez soi !

Comment puis-je être aidé chez-moi pour conserver mon autonomie ? Comment vivre dans un « chez-soi « plus sécurisé ? En tant que proche-aidant, comment puis-je bénéficier d’aide et de soutien ? Pour répondre à toutes ces questions le pôle Senior a mis en place de nombreuses actions préventives et curatives auprès des ainés. La prévention passe […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :