Des arbres encore plus grands, encore plus beaux pour Ilan Halimi

Il y a 13 ans, le 13 février 2006, Ilan Halimi était retrouvé agonisant route de Longpont et la France découvrait, effarée, le calvaire que ce jeune homme de 23 ans venait d’endurer après 24 jours de torture dans les mains du « GANG DES BARBARES »
qui croyait détenir un « riche », parce que juif. Les Français comprenaient que sur la terre des droits de l’Homme, en 2006, l’antisémitisme avait encore le pouvoir de torturer, de tuer.

bann.ilan_halimi

Depuis 13 ans, une cérémonie se tient chaque année sur ce site où deux arbres avaient été plantés en 2007, puis 10 ans après sa mort, en 2016, en hommage à la mémoire d’Ilan, prénom qui signifie « arbre » en hébreu.

Alors, lorsque le 11 février, à l’avant-veille de la cérémonie, la Ville a découvert que ces arbres avaient été abattu pour l’un, sectionné pour l’autre, Frédéric PETITTA, Maire, a choisi de ne pas abdiquer devant ce nouvel acte de haine, mais de replanter des arbres « encore plus grands, encore plus beaux. Plus forts ».

Et ce sont des centaines de personnes qui se sont rassemblées ce 13 février 2019 autour de Frédéric PETITTA, d’Olivier Léonhardt, de Jean-Benoît Albertini, Préfet de l’Essonne et de nombreuses personnalités du monde politique, associatif et cultuel, pour démontrer la force de la République. Une cérémonie bouleversante, au cours de laquelle Frédéric PETITTA a pu affirmer que « Plus que jamais aujourd’hui, la lutte contre l’antisémitisme et les idéaux racistes doivent rassembler au-delà des origines, au-delà des communautés, au-delà des confessions. […] Le ‘’plus jamais’’ doit maintenant s’incarner dans une lutte féroce et intransigeante contre ceux qui diffusent insidieusement la haine dans notre pays, depuis trop longtemps. »

Ce sont donc deux nouveaux arbres qui ont été plantés par l’ensemble des personnalités présentes. Ils prolongent et honorent la mémoire d’Ilan Halimi, et réaffirment la volonté de la Municipalité de prendre sa part dans le « combat commun que nous devons mener pour ne jamais laisser se banaliser les propos racistes et antisémites. Ce combat d’humanisme, de rassemblement, qui incarne les valeurs de Liberté, d’Egalité, de Fraternité et de laïcité est celui que nous voulons pour nos enfants.

Il porte le beau nom de République. »

Près d’une centaine de collégiens de Ste Geneviève et de Viry-Châtillon étaient aussi venus rendre hommage à Ilan à travers la lecture d’un texte et le chant de La Marseillaise que la foule, émue, a repris collégialement pour clore la cérémonie.

Toute la galerie photos

La ville

Dernières actualités

La ville

Alerte sécheresse : restriction de l’utilisation de l’eau du réseau potable à Ste Gen

À partir du 29 juillet 2022 (et jusqu’à nouvel avis), les particuliers, les entreprises et les collectivités doivent respecter l’interdiction : D’arrosage des pelouses et des massifs fleuris, des jardins potagers, mais également des espaces verts, des plantations constituées d’arbres et d’arbustes plantés en pleine terre depuis moins d’un an. De remplissage et vidange des […]

Lire la suite
La ville

SALLE GERARD PHILIPE : POINT FRAICHEUR, MERCREDI 3 AOÛT

Au programme dans tout l’espace : Point de rafraîchissement ; Transats et tables pour vous accueillir ; Coin lecture adultes, ados et tout-petits ; Jeux de société pour les petits et les grands ; Coloriages pour occuper les plus petits ; … Venez nombreuses et nombreux prendre un brin de fraîcheur. Important : les enfants […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :