Collecte solidaire : Les Génovéfains répondent présents

À l’initiative de la Ville, organisées par le CCAS, des collectes ont lieu tous les mois de l'année scolaire à Carrefour Ste Geneviève.
Le but : récolter un maximum de denrées alimentaires et de produits d’hygiène pour les transmettre à trois associations locales, qui les distribueront aux Génovéfains en difficultés.

bann_collecte_solidaire

Les raisons de participer aux collectes alimentaires sont multiples et propres à chacun. Pour Roger, cadre commercial à la retraite « Il est évident de donner et de partager, surtout si, comme moi, la vie vous a épargné. J’ai une bonne retraite, mes enfants travaillent et sont en bonne santé. Mais je ne vis pas hors du monde et vois bien que cette crise affecte de plus en plus de gens, il est de notre devoir de citoyen d’être solidaire. »

C’est pour répondre à cette urgence qu’une campagne de collecte a été lancée. La première s’est déroulée le 3 avril, la seconde le 5 mai puis le 5 juin et les campagnes devraient se poursuivre jusqu’en fin d’année. Les dons collectés sont ensuite redistribués aux associations : l’Escale, la Croix Rouge et Espoir Aide et Action.

Ce 5 juin, Aya et Mairame, 15 et 17 ans, distribuent les prospectus à l’entrée du magasin pour encourager les clients à donner : « Nous sommes bénévoles à Espoir Aide et Action. C’est normal d’aider les gens en difficultés. Nous apprenons à échanger avec la population, à nous ouvrir, bref à partager. »

À l’intérieur, les Génovéfains déposent des paquets de pâtes, des compotes, des couches ou du dentifrice. « Je fais avec mes petits moyens » s’excuse un monsieur venu déposer des boites de conserve, alors qu’une dame âgée a opté pour des shampoings et savons. Au fil des échanges avec les donateurs, une réflexion revient régulièrement, celle du don aux associations de proximité : « C’est important pour moi de donner à une association que je connais comme l’Escale. Cette épicerie solidaire fait un boulot formidable de terrain, je suis certaine que ce que j’achète va bien aller aux familles en difficulté » précise Simone, fringante septuagénaire.

Lisa Pineau, travailleuse sociale au CCAS, insiste : « Le constat des associations est sans appel : elles ont besoin de ces denrées. La Ville y répond. Les gens ont besoin de tout : d’alimentation et de produits d’hygiène. » Une demande qui raisonne particulièrement chez certains habitants, comme Danièle : « Le mois dernier j’ai acheté de l’alimentaire et cette fois-ci je me suis concentrée sur l’hygiène. Il y a tellement de gens dans la pauvreté qu’il faut agir. Je connais la misère. Mon papa était réfugié espagnol, il a fui la guerre d’Espagne. Moi-même, malgré mon travail, je me suis retrouvée durant une période à me nourrir uniquement avec du pain et de l’eau. »

L’ensemble de la Ville se mobilise donc pour cette mission : les élus qui viennent prêter main forte le jour de collecte, les agents du CCAS qui se mobilisent en amont pour l’organisation et sont aussi présents sur place, ainsi que les agents du Centre Technique Municipal pour l’aspect logistique. Bertrand est l’un de ces agents, il explique « nous sommes présents pour récupérer les dons et les apporter à la salle du Miroir où se fait la répartition entre associations. C’est bien d’aider les gens, en arrivant à Ste Geneviève ma maman a eu besoin d’aide et la Ville a répondu présente, à mon tour de le faire. » Effectivement, chacun a ses – bonnes – raisons de participer.

CCAS
10, rue des Siroliers 
01 69 46 81 60

La ville

Dernières actualités

La ville

Participation Citoyenne : Prévention, cambriolages et vols par ruses !

La Ville par le biais de la Police Municipale lance l’opération « Participation Citoyenne ». L’idée est simple, mettre en place un dispositif visant à prévenir et lutter contre les cambriolages, les incivilités avec l’appui et toujours sous le contrôle de l’État. Ce réseau de solidarité de voisinage s’articule autour de chaînes de vigilance d’habitants […]

Lire la suite
La ville

Réunion publique : Autour du projet d’aménagement et de développement durables !

Sous la conduite du bureau d’étude qui réalise la révision du PLU, les participants, après une brève introduction sur la révision du PLU et ce qu’est un PADD, seront invités à réfléchir sur le projet d’aménagement de la ville pour les 10 à 15 années à venir à partir de cartes de la ville. Ouvert […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :