Agathe Clautiaux : Sauteuse d’obstacle au sommet !

De l’Afrique à L’Essonne : Agathe a 14 ans lorsqu’elle ré-emménage dans notre ville.

agathe_clautiaux-ban

Malgré son jeune âge, Agathe Clautiaux est une baroudeuse. Cette jeune lycéenne a connu de nombreux déménagements au gré des mutations de son papa militaire. Elle découvre l’équitation à 6 ans du côté de Metz avant de s’installer pour deux ans au Bénin. Elle veut poursuivre cette activité équestre mais le constat est sans appel, les chevaux béninois sont trop grands pour elle.

La famille s’installe deux ans plus tard à Ste Geneviève des Bois mais cette fois, c’est la gym qui l’emporte sur les équidés. Il faudra attendre encore trois ans et un nouveau départ pour l’Afrique pour qu’Agathe chevauche à nouveau au Cameroun : « Les centres équestres ne changent pas trop de la France. Les chevaux camerounais sont plus petits mais plus énergiques. ». 

C’est donc là-bas qu’Agathe s’affute dans le saut d’obstacle. Les compétitions se suivent et Agathe décroche une belle deuxième place lors d’un interclubs du Cameroun, catégorie D2.
Mais le meilleur reste à venir. 

De l’Afrique à L’Essonne Agathe a 14 ans lorsqu’elle ré-emménage dans notre ville. Cette fois, elle oublie définitivement le cheval d’arçon pour les vrais chevaux. Elle s’inscrit à La Calèche à Marcoussis. 
Lorsqu’elle fait un premier essai pour jauger son niveau, la direction décide de la faire grimper d’une catégorie : « J’avais un excellent professeur au Cameroun, M. Cessari. J’ai donc pu m’inscrire pour un tournoi de saut deux semaines seulement après mon arrivée ! ».
Les résultats d’Agathe lors 
de cette première saison suffisent à la qualifier pour le Championnat de France où elle décroche une honorable 26ème place sur 108 participants. La saison suivante, cette fan d’Arts plastiques gagne en maturité et se qualifie pour la Finale du championnat de France pour la seconde année consécutive. Elle arrive en finale et décroche la seconde place au saut d’obstacle : « J’ai préparé le championnat toute l’année et c’est une belle consécration. Le lendemain je fêtais mes 16 ans ! ». 

Quel plus beau cadeau pouvait-elle s’offrir ? Agathe aimerait devenir professionnelle mais devinez quoi… ses parents lui conseillent de passer son bac d’abord.
En s’entraînant 
deux heures par semaine uniquement, la championne a un beau potentiel et devrait encore tutoyer les sommets du saut d’obstacle très prochainement.

Covid-19 : Ste Gen mobilisée

Dernières actualités

La ville

Cahier spécial : La Ville fait face aux crises !

Notre pays traverse une crise énergétique et sociale majeure liée aux conséquences de l’accélération du changement climatique, de la guerre en Ukraine qui aggrave fortement les difficultés d’approvisionnement et des difficultés que rencontre la production électrique française. L’ensemble des Génovéfains constate chaque jour l’inflation historique que nous subissons, que ce soit en faisant leurs courses, […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :