Pendant la crise sanitaire, on gère nos émotions ensemble !

En cette période de crise sanitaire inédite, l’éducation et la culture restent une priorité !
Voici la 2eme édition du rendez-vous hebdomadaire avec les services éducatifs de la ville de Sainte-Geneviève-des-Bois. Des services, des professionnels de la petite enfance et de l’éducation de la ville qui restent en contact avec vous, aux côtés des professeur.e.s des écoles, des collèges et des lycées qui assurent au quotidien la continuité pédagogique et le lien avec les familles.

C’est bientôt les vacances de Pâques ! Pendant ces 15 jours de congés, les services de ville vont vous proposer une actualité quotidienne pour un temps réactif, créatif , artistique ou sportif en famille. Rendez-vous dès lundi 6 avril !

2020_03_27_solidarite_sgdb_-_stress_a_la_maison_-_web_bann

GÉRER NOS PEURS, STRESS, ANGOISSES PENDANT LE CONFINEMENT

Face au confinement et à la crise sanitaire mondiale sans précédent, difficile de ne pas être angoissés. Comment gérer ses émotions, pour vous parents et vos enfants ? C’est le thème de cette seconde actualité des services éducatifs de la ville qui s’articule autour d’une video, de conseils des services et de partenaires et de sites gratuits sélectionnés pour la qualité de leur contenu . Partenaires de la ville dans le cadre du Projet Educatif de territoire et de l’Espace des parents, Edna Guccia, « formatrice en discipline positive », fondatrice du blog « La famille positive » et l’Association Ici Maintenant Etre (AIME) vous proposent vidéos et conseils pratiques pour gérer ses émotions et parler de l’actualité aux enfants. 

Edna Guccia, intervient régulièrement à l’espace des parents et elle est également partenaire du Projet Educatif de la Ville au travers des formations de professionnels et petits dej’ des parents qu’elle a animés. Elle propose de nombreuses ressources pour faire face aux défis de la parentalité (qui sont d’autant plus grands en cette période de confinement !)

Elle intervient notamment en ce moment dans le sommet en ligne ADOS, du 30 mars au 6 avril
Même si le sommet a commencé, vous pouvez le rejoindre en ligne en cours de route. Il vous propose d’accéder gratuitement à une série conférences sur les thématiques autour de l’adolescence. 
Pour vous inscrire gratuitement, recevoir les infos et les invitations de chaque conférence, cliquez ici

Retrouvez également Edna Guccia sur internet et les réseaux sociaux sur :


 

LE MOT DE L’ASSOCIATION ICI MAINTENANT ÊTRE

L’association Ici Maintenant Être (AIME) est résidente à la Piscine d’en Face et est également partenaire du Projet Educatif de Sainte Geneviève des Bois. 

Dominique et Jean-Luc MAZET adressent ce message aux Génovéfains :

Nous vivons actuellement une situation inédite qui nous confronte à une crise. Une crise, c’est une situation difficile qui permet de saisir de nouvelles opportunités et de rebondir. Nous pouvons apprendre comment gérer au mieux cette période de confinement d’un point de vue relationnel. Voici des clefs qui peuvent vous guider pour y voir plus clair et savoir comment faire avec vous-même et vos proches. La règle d’or dans ces moments-là : l’adulte est un modèle pour l’enfant. 

Clef n°1 : Nous pouvons accepter inconditionnellement ce qui se passe

Plutôt que de se résigner et de subir cette situation, ce qui va nous mettre dans une position de victime, générer des émotions très négatives de peur, de colère, de frustration ou de dégoût, Nous pouvons accepter que c’est comme ça, qu’il y a un sens à ça même si ce n’est pas toujours clair pour nous et Se dire que l’on ne négocie pas avec la vie, Que l’on choisit de rester chez soi parce que c’est important pour soi, sa famille et les autres. « C’est mon choix d’être là ». Déjà, cela devrait amener du lâcher-prise et réduire l’anxiété.

Clef n°2 : Nous pouvons prendre un temps pour observer ce qui se passe en nous, pour nous

Il est normal de ressentir des peurs car le climat est très anxiogène. Il est possible de ne pas rester focaliser sur ces peurs en prenant le temps de les accueillir. « Ma peur est la bienvenue, comme chacune de mes émotions ». « De quoi ai-je vraiment peur ? Que dit ma peur ? » Mettre des mots sur la peur, et sur ses émotions en général, permet de s’en distancier.

Clef n°3 : Nous pouvons rester dans le présent, l’Ici et Maintenant et anticiper le meilleur pour l’avenir.

Se stresser, s’angoisser, ne sert à rien ; c’est de l’énergie perdue. Il est vraiment utile de stopper les anticipations négatives qui nous projette dans un futur qui n’existe pas. « Je décide de vivre une journée à la fois et si je pense à demain, je me projette en positif. » Les activités qui nous recentrent, nous apaisent sont de très bonnes alliées . A vous de choisir celles qui vous conviennent : sport, jardinage, bricolage, lecture, musique, dessin …et celles qui plaisent à vos enfants. Se faire plaisir est important. Voici une courte méditation pour vous

 

Clef n°4 : La vie n’est pas binaire.

Dans la vie, il y a du Bon et du Mauvais. C’est intéressant d’accepter qu’il y ait les deux. Tout n’est qu’une question de perception. On ne peut pas voir les deux en même temps.

Comme sur cette image : Qu’est-ce qui m’apparaît en figure ? Le vase ou les visages ?

Clef n°5 : Nous pouvons décider de ne pas faire comme d’habitude , accepter de faire autrement

Et si je changeais mon regard ?

Oui, le confinement me prive de liberté de mouvement, m’empêche d’avoir mes activités ordinaires : les loisirs mais aussi aller à l’école ou au travail ! et ne me permet pas d’être en relation directe avec mon réseau amical et familial. Oui, je ne peux pas faire comme d’habitude

Oui, je peux trouver du Bon dans cette situation. Et faire autrement.

Si vous le décidez, les idées vont venir. Organisez votre temps et planifier votre journée : cela peut se faire en concertation avec les enfants. Attention à ménager des temps suffisamment fréquents de repos et de répit encore plus important en période de confinement. Halte à la surcharge et stop aux pressions ! Ce temps n’est pas ordinaire.

Profitez de faire des choses que vous n’avez jamais le temps de faire ?

Amusez-vous à faire une liste de tout ce qui est possible maintenant et vous pourriez être surpris ! Et commencez à vous organiser pour le faire.

C’est l’occasion de découvrir de nouvelles choses, de s’occuper de ce qui est en attente depuis longtemps, de faire de nouveaux apprentissages : le net fourmille de tutos et de documentaires intéressants, vos amis ont sûrement de bonnes idées si vous en manquez.

Clef n°6 : Dîtes aux autres que vous les aimez.

Les relations bienveillantes sont un excellent antidote à la morosité. Elles sont à cultiver sans modération. Nous ne pouvons pas embrasser, ni serrer dans nos bras tous nos proches ; cependant, nous pouvons les appeler, organiser des apéros, des goûters en visio, communiquer par le téléphone ou les réseaux.

Nous pouvons profiter pleinement de ceux qui sont confinés avec nous. L’appréciation du bon est précieuse.

Le sourire est une ressource extraordinaire !


FOCUS : COMMENT EXPLIQUER L’ACTUALITÉ AUX ENFANTS ?

  • 1. Parler du coronavirus à son enfant et le faire parler

Les enfants ont aussi peur que nous en ce moment. Ils peuvent non seulement entendre tout ce qui se passe autour d’eux, mais ils ressentent notre tension et notre anxiété. Ils n’ont jamais rien vécu de tel auparavant et nous avons toujours peur de ce qu’on ne connaît pas.

Il est donc très important de mettre en mot car nommer les émotions limite leur impact. Si l’enfant ne demande pas, ce n’est pas forcément la peine de devancer ses interrogations, mais si vous le sentez inquiet et qu’il questionne, là il faut expliquer.

Parlez avec justesse, sans minimiser, sans dramatiser : expliquez le plus clairement possible avec des mots adaptés aux différents âges (des dessins pour les plus petits par ex) ce qu’est une épidémie, ce qu’est le virus covid19 et comment on s’en protège.

Surtout, n’hésitez pas faire parler vos enfants de ce qu’ils ressentent, sans les juger: « et toi qu’est-ce que tu en penses ? ». Les enfants ont leurs propres représentations, leurs peurs aussi, qui le plus souvent reflètent les peurs des adultes. Leur permettre d’exprimer ce qu’est pour eux le coronavirus, le pourquoi du confinement ouvrira des portes à la discussion, aux échanges.

Prenez le temps avec vos enfants, de parler, de les écouter. Ecrire ou dessiner ce qui les inquiète leur permettra aussi de mettre leurs peurs à distance et vous pourrez reprendre cela avec eux pour ensuite partager des moments de jeux !

  • 2. Évoquer le sujet sans tomber dans la psychose

Ne laissez pas les enfants devant les chaines d’information. Il vaut mieux limiter au maximum leur exposition aux images liées à l’épidémie du coronavirus, qui sont souvent très anxiogènes et impactent beaucoup les enfants.

Préférez exposer la situation avec vos propres mots et de manière simple.

« Rester à la maison, ce n’est pas une punition. C’est pour se protéger et protéger les autres que nous restons tous à la maison ces prochaines semaines, y compris tous les copains et copines. »

Expliquez qu’on leur demande quelque chose de très courageux pour aider les autres. «Tu ne vas pas à l’école, voir tes amis, ta famille, mais ce n’est pas une punition ou une exclusion, mais c’est quelque chose d’inhabituel qu’on doit tous faire pour le bien des autres ».

Evitez les mots qui font peur comme « dangereux ». Préférez « tu ne vas pas voir Mamie car c’est pour la protéger » plutôt que « tu ne vas pas voir Mamie car tu es un danger pour elle ».

Enfin méfiez-vous des tentatives de désinformation qui prolifèrent sur internet et les réseaux sociaux. Restez vigilants sur les vidéos, les images qui circulent sur internet et préférez les sites institutionnels.

  • 3. Rassurer les enfants

L’angoisse fragilise physiquement et psychologiquement les enfants et leur besoin d’être rassurés est l’un des plus importants. Ils ont besoin de se sentir réconfortés et aimés. Sentir que tout ira bien. Les enfants ont une peur terrible de perdre leurs parents. Vos enfants ont peut-être entendu que de nombreuses personnes étaient décédées ces derniers jours, après avoir été contaminées par le Covid-19. Rassurez-les. Ils ont besoin de comprendre que le confinement c’est surtout pour éviter d’attraper le virus et se protéger, et que non, vous n’allez pas en mourir.

Dans la mesure du possible, sans trop de pression non plus, essayez de garder un cadre et des rituels. Le confinement ce n’est pas les vacances, et il est important de maintenir une organisation de la journée et de la semaine, un cadre, alternant entre moments de travail et de loisirs. Des loisirs seuls et ensemble. Ce cadre sera rassurant pour l’enfant et lui permettra d’avoir des repères stables. Ministère de l’Education

  • 4. Les sensibiliser aux consignes sanitaires

Rendez vos enfants acteurs et expliquez-leur que pour se protéger du coronavirus, ils doivent eux aussi se laver régulièrement les mains avec du savon. Pour donner envie aux enfants de passer les mains sous l’eau et les inciter à adopter ces mesures d’hygiène, vous pouvez utiliser le jeu !

  • 5. Gérer ses propres angoisses de parent

On a peur et on a le droit. Mais il faut savoir que vos angoisses sont perçues par vos enfants au-delà des mots. Alors, même si ce n’est pas toujours facile, pour ne pas vous laisser envahir par les émotions négatives : –

  • Accordez-vous des moments de détente, rien que pour vous et prenez soin de vous aussi 
  • Accordez-vous au sein de la famille pour être forts, cohérents et unis – Exprimez vous aussi vos propres émotions

 

LIENS UTILES :
Le corona virus expliqué aux enfants par le Ministère de l’Education :

  • Dans cet article, Le Monde répond aux questions des enfants.

  • Le Petit Libé – L’actu des grands expliquée aux enfants

  • Robert le robot de Playmobil s’adresse aux enfants :

  • Pour les ados et adultes, tous les jours, Hugo résume et explique l’actualité sur le Corona Virus en France et à l’étranger

  • Pour les plus jeunes, l’illustratrice Marguerite de Livron, avec l’aide de son frère Paul de Livron, a illustré une petite bande dessinée qui explique de manière simple le Coronavirus aux enfants

  • Le Monde décode et propose des articles et infos accessibles sur la crise sanitaire

  • Ministère des solidarités et de la santé, réponses à vos questions sur le Covid-19 par des médecins


S’ACCORDER DES MOMENTS DE DETENTE ET APAISER SON MENTAL

Tatiana « Denselavie », partenaire de l’espace des parents est intervenue aussi lors de la journée Sentez Vous filles le 21/02/20
Denselavie, née de sa passion pour la vie et la petite enfance, propose un accompagnement ludique et pratique pour les jeunes parents (massages bébés, relaxation, yoga parents/tous petits). Pour vous, elle a enregistré une séance audio de relaxation simple à réaliser en quelques minutes

 

Les recommandations de la Réussite éducative

La petite grenouille : une méditation simple pour se concentrer et rester calme
Une méditation de pleine conscience pour les enfants de 4 à 10 ans, extraite du livre “Calme et attentif comme une grenouille” d’Eline Snel (éditions Les Arènes). Un livre et une méthode simples pour des enfants sereins, heureux, à la maison et à l’école.

 

Le site apprendre à eduquer.fr propose plusieurs articles sur le confinement :

  • accueillir les peurs des enfants générés par le confinement et le covid 19
  • 20 idées pour rire en famille et détendre l’atmosphère
  • 10 activités parents/enfants basées sur des techniques douces
  • mon cahier anti-stress à télécharger gratuitement
  • la roue des émotions des enfants 

Les suggestions du service des sports

  • Auto massage / massage : avec une balle de tennis ou un petit ballon, masser très doucement le dos, les bras et les jambes en partant du haut du corps pour finir par la plante des pieds. Réaliser des mouvements circulaires sur la partie du corps à masser. A faire seul ou à deux, le ou la partenaire massant l’autre à tour de rôle.
  • Se relever lentement : un petit jeu de détente (et de concentration !). Demander à son enfant de s’allonger, donner une durée, par exemple 30 secondes. Démarrer le chrono. Selon son âge, laisser l’enfant compter tout seul ou le faire. Le but du jeu est qu’il se remette debout lentement en utilisant la totalité des 30 secondes, sans être debout avant la fin du temps.

  • Une séance de yoga pour enfants : des postures à faire et à enchaîner lentement, en respirant, sans forcer. Réalisés tous les jours pendant 5 à 10 minutes, ces exercices mobilisent les articulations, détendent le corps mais aussi apaisent l’esprit. Ils peuvent être réalisés les yeux fermés s’ils sont bien maîtrisés (travail de l’équilibre).

Une séance de relaxation en video proposée par Anne, une animatrice du service enfance / scolaire

 

La sélection des médiathèques de Sainte Geneviève des Bois

  • Dessine moi une histoire : Site qui propose nombre de coloriages pour se détendre et pour tout le monde. Ces coloriages sont tous tirés d’oeuvres d’artistes comme Kandisky, Gauguin, Monet, Picasso ou encore Keith Haring.

  • Les balles émotions : Petit tuto pour créer avec ses enfants des balles anti-stress basées sur les émotions. s

  • Chaine youtube Et tout le monde s’en fout : Et tout le monde s’enferme #1 – Restez chez vous – Videos humoristiques sur le confinement 

  • Chaine youtube Horizon-gull : Juger un peu moins, comprendre un peu plus 

  • Dr Mood : Application téléchargeable. Chaque fois qu’une émotion naît en vous et que cela vous déstabilise ou vous interroge, vous pouvez consulter Dr Mood, spécialiste français en matière de gestion des émotions. Cet e-thérapeute d’un nouveau genre vous permettra de diagnostiquer, de comprendre et de réguler efficacement vos émotions au quotidien. 


+ d’infos 

Cécile BURLET
Cheffe de projet

 

Covid-19 : Ste Gen mobilisée

Dernières actualités

La ville

L’Espace France Services

Des réponses adaptées à chaque situation : 🔹 Informations de premier niveau (réponses aux questions, accompagnement des démarches administratives du quotidien). 🔹 Accompagnement au numérique pour en favoriser l’apprentissage et en développer les usages (création d’une adresse e-mail, impression ou scan de pièces nécessaires à la constitution de dossiers administratifs…). 🔹 Aide aux démarches en […]

Lire la suite
La ville

Recensement de la population 2022 : votre participation est essentielle !

Le recensement se déroule selon des procédures approuvées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). L’Insee est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires et cela de façon anonyme. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Votre nom et votre adresse sont néanmoins nécessaires pour être […]

Lire la suite
Non classé

L’Assurance Maladie de l’Essonne assure la continuité de ses missions de service public

L’ensemble de ces missions est crucial dans ce contexte de crise.  Garantir l’accès aux droits et la continuité des soins demeure donc une priorité absolue. Pour garder le contact : Le compte ameli, fort de plus de 700 000 adhérents essonniens, permet d’effectuer la plus grande partie des démarches les plus courantes : suivre ses remboursements, […]

Lire la suite

Rechercher

  • Rechercher

Partager la page :