A+ A-

Orchestre National d'Ile-de-France - Klassik

Saison culturelle
04 Avril 2021
Dimanche 4 avril : Concert exceptionnel du dimanche matin, Orchestre National d'Île-de-France – Klassik, Les Solistes de l'Orchestre à l'honneur, Michael Hofstetter (Direction), Alexis Cardenas (violon), Renaud Stahl (alto), Salle Gérard Philipe – 11h, Tarif C
Publié le 01/07/2020

Ce concert du dimanche matin donné par Michael Hofstetter, Alexis Cardenas et Renaud Stahl, membres de l'Orchestre National d'Île-de-France est exceptionnel ! Aussi, pour les accueillir comme il se doit, et permettre à un large public d'y assister, c'est exceptionnellement à la salle Gérard Philipe que ce concert du dimanche matin est programmé.

Au programme : 

Joseph Haydn – Symphonie
Wolfgang Amadeus Mozart - Symphonie concertante en mi bémol majeur (27’)

« Ne retiendrait-on du XVIIIe siècle musical que leurs deux noms qu’on pourrait s’estimer heureux. L’aîné, Josef Haydn, embrassa presque un siècle (1732-1809). Le cadet, Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), le traversa comme une météorite. Un long fleuve presque tranquille d’un côté, une vie pressée de l’autre. Et au bout du compte, beaucoup d’idées reçues sur leur œuvre. Associer deux génies de cette envergure semble évident, d’autant qu’ils eurent l’un pour l’autre, en dépit de rencontres rares, une sincère amitié et une profonde admiration. […] Sur le plan musical, la complicité est, en revanche, permanente. Non pas de maître à disciple mais d’égal à égal. Non pas limitée à une influence, à des emprunts, à des imitations, mais telle qu’elle pouvait être chez deux génies d’une même stature, celle d’une écoute mutuelle qui est source d’enrichissement. Dans les domaines que tous deux exploitent, la symphonie, le quatuor à cordes, c’est incontestable. Haydn l’emporte par le nombre (104 symphonies contre 41), se singularise par l’énergie, l’élan, la carrure rythmique, l’équilibre entre les éléments savants et populaires. Mozart, merveilleux mélodiste chez qui tout est chant, surclasse aisément son ami dans le concerto de piano ou l’opéra, joue davantage sur la séduction et l’affectif. Mais tous deux sont, chacun à leur manière et sans en avoir l’air, des aventuriers, fantasques et fantaisistes. » Michel Parouty, Les Échos

                                                                               Achetez vos places ici 



 

Infos pratiques

  • Début :Le 04 Avril 2021 à 11h00
  • Lieu : Salle Gérard Philipe
    4 Rue Marc Sangnier
    91700 Sainte-Geneviève-des-Bois
  • Tarif : Tarifs C
Publié le 01/07/2020