A+ A-
Accueil Actualites Grand débat national

Grand débat national

Exercice de démocratie participative réussi !
Publié le 06/02/2019

Il est 19h30 à la salle du Champ de Foire ce mardi 5 février et toutes les chaises sont occupées par des Génovéfain·e·s venu·e·s en nombre exprimer leur voix dans le Grand débat national lancé par le Président de la République et apporter leurs contributions à une crise inédite depuis mai 68. Frédéric PETITTA, Maire de Sainte-Geneviève-des-Bois, introduit les débats en rappelant le contexte "des trois mois de mobilisation des gilets jaunes débutés à la suite de l'augmentation des taxes sur le gazole mais qui a révélé un malaise plus profond de notre société. Le Président de la République a initié des débats partout en France pour recueillir les doléances des citoyens, voilà pourquoi nous sommes réunis aujourd'hui." Animé par Damien Deschamps de l'agence NDBD, l'exercice de démocratie directe aborde les quatre thèmes : fiscalité et dépenses publiques, démocratie et citoyenneté, organisation de l'Etat et service public et transition écologique. Un dernier temps est laissé aux Génovéfain·e·s pour évoquer les thèmes qui n'auraient pas été abordés. La parole circule librement, dans le respect des opinions et chacun apporte son regard, son expérience et ses préconisations : retour de l'ISF, arrêt de la privatisation des "bijoux de famille" pour que l'Etat se finance, lutte sévère contre les fraudeurs fiscaux, place de l'humain au cœur de l'économie ou politique de lutte contre l'évasion fiscale. 

Le sentiment d'injustice devant l'impôt est largement partagé par nos l’assemblée. Côté démocratie et citoyenneté, on évoque la fin d'un cycle institutionnel, la déconnexion des élus et les privilèges des hauts fonctionnaires et des anciens Présidents. La reconnaissance du vote blanc revient régulièrement. L'organisation de l'Etat passionne aussi les intervenants et les allers retours des politiques et haut-fonctionnaires du public au privé posent de vrais problèmes de conflits d'intérêts pour certains.  

La dématérialisation des services administratifs pose aussi un problème d'égalité des citoyens ; quid des agents d'accueil évaporés et des plateformes téléphonique payantes pour obtenir des informations administratives ? Les témoignages sur la transition écologique posent le problème de la complexité du phénomène ; les voitures électriques souvent plus polluantes à recycler que des voitures atmosphériques ou le ferroutage, plus écologique certes, mais qui détruit des emplois de chauffeurs peu qualifiés. Tous s'entendent à reconnaitre qu'il y a urgence et que les mentalités évoluent mais que la lutte n'est pas assez sévère contre l'obsolescence programmée. Il faut donc plus de réglementations des Etats.  

La séance se termine en évoquant le rôle des médias dans la crise et la demande de la création d'un conseil de déontologie des journalistes. Le Maire conclut la séance en rappelant qu'une synthèse des débats sera présentée lors d'un prochain Conseil municipal et transmise à la présidence de la République.

Publié le 06/02/2019